Beat Hefti, légende du bob suisse, a mis un terme à sa carrière sans rien dire

Il était l'un des grands pourvoyeurs de médailles suisses. L'Appenzellois Beat Hefti, 40 ans, a mis un terme à sa carrière à la fin de l'année passée, sans officialités. Il pourrait encore devenir champion olympique... à Sotchi, si la disqualification du Russe Zubkov est confirmée

08 févr. 2018, 13:08
Beat Hefti, même retraité, peut toujours rêver de l'or olympique.

Beat Hefti a mis un terme à sa carrière à fin 2017, selon la NZZ. L'Appenzellois de 40 ans a informé son équipage après leur 3e rang au championnat suisse de bob à quatre.

"C'est fini pour moi", a-t-il dit. Hefti a renoncé à rédiger un communiqué ou à convoquer une conférence de presse. Cet hiver, il n'a pas fait mieux que 16e en Coupe du monde et n'a jamais été en course pour une qualification pour les JO de Pyeongchang.

Depuis le départ d'Alex Baumann à l'été 2016, Hefti était orphelin d'un pousseur efficace. C'est avec Baumann que l'Appenzellois avait fêté ses derniers succès voici deux ans: un cinquième titre européen et une 18e victoire en Coupe du monde.

Hefti pourrait devenir champion olympique même après sa carrière active. Le médaillé d'argent des JO de Sotchi en 2014 héritera de l'or si la disqualification du Russe Alexander Zubkov pour dopage est confirmée.

 

 

Dans la NZZ, le pilote a demandé que le CIO lui envoie la médaille d'or accompagnée d'une enveloppe-réponse dans laquelle il pourrait rendre sa médaille d'argent. "L'histoire serait ainsi enfin finie", a-t-il dit.

Beat Hefti a aussi remporté trois autres médailles aux JO, toutes en bronze et comme freineur de Martin Annen: en 2002 et 2006 en bob à deux, et en 2006 en bob à quatre. Il a aussi obtenu six médailles mondiales, dont celle d'or en bob à quatre à Saint-Moritz en 2007.