Beachvolley: Heuscher et Bellaguarda en 8e

Suivez ici l'actualité olympique de cette soirée du 2 août.

02 août 2012, 20:10
Bellaguarda à droite, Heuscher à gauche, les Suisses se sont hissés en 8e de finale.

Beachvolley: Heuscher et Bellaguarda qualifiés directement

Les deux paires suisses engagées dans le tournoi olympique disputeront les huitièmes de finale. Après Sascha Heyer et Sébastien Chevallier, Jefferson Bellaguarda et Patrick Heuscher ont  obtenu leur qualification directe. Après deux défaites lors de leurs deux premiers matches, Bellaguarda/Heuscher se sont imposés 24-22 21-12 devant les Autrichiens Clemens Doppler et Alexander  Horst.   
Bellaguarda/Heuscher devaient s'imposer par 7 points d'écart  pour éviter un barrage. Au final, ils ont gagné avec une marge de 11 points.  

Des Américaines pour Kuhn/Zumkehr

Simone Kuhn et Nadine Zumkehr affronteront demain en huitième de finale les Américaines Jennifer Kessy et April Ross, têtes de série no 4 du tableau. La tâche s'annonce difficile pour  les Suissesses face à une paire qui fut Championne du monde 2009.

Natation: Michael Phelps puissance 20

Michael Phelps a écrit une ligne de plus dans sa légende. L'Américain a amassé une 20e médaille olympique, la 16e en or, à l'issue du 200 m 4 nages à Londres.

Il est aussi devenu le premier nageur de l'histoire à s'imposer trois fois dans la même épreuve aux JO. Cerise sur le gâteau, et même davantage au regard de la rivalité entre les deux hommes, Phelps a battu son meilleur ennemi Ryan Lochte (1'54''27 contre 1'54''90). La Torpille de Baltimore a ainsi pris une éclatante revanche après sa défaite face au même Lochte sur le 400 m 4 nages en ouverture de ces compétitions, samedi. Il avait alors échoué au pied du podium, à plus de 7 secondes de son compatriote. Mais quelle revanche ce soir!

Lochte était peut-être un peu fatigué par sa défaite une demi-heure plus tôt sur le 200 m dos, dont il était tenant du titre. Il n'avait pu faire mieux que 3e (1'53''94) devancé par son compatriote Tyler Clary, qui a inauguré son palmarès (1'53''41), et le Japonais Ryosuke Irie (1'53''78). Reste que Lochte a déjà quatre médailles à ces JO, deux d'or, une d'argent et une de bronze.

Rebecca Soni a défendu son titre olympique du 200 m brasse. La plantureuse championne du New Jersey y a mis la manière: en 2'19''59, elle a amélioré de 0''41 son record du monde établi la veille en demi-finale. C'est déjà le sixième record planétaire tombé lors de ces joutes, en six journées de compétition. La médaille d'argent revient à la Japonaise Satomi Suzuki et le bronze à la Russe Iulia Efimova.

La soirée s'est terminée sur une note inhabituelle: l'absence d'un nageur ou d'une nageuse des Etats-Unis sur un podium. La plus haute marche de celui du 100 m libre féminin a été prise par la Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo (53''00), qui a battu la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia (53''38) et la Chinoise Yi Tang (53''44).

Gymnastique: Gabrielle Douglas sacrée

Le titre est revenu, pour la première fois, à une gymnaste de couleur, l'Américaine Gabrielle Douglas, déjà sacrée avec l'équipe des Etats-Unis deux jours plus tôt.

Douglas, 16 ans, s'est imposée devant les Russes Victoria Komova et Aliya Mustafina. L'Américaine Alexandra Raisman, créditée du même score que Mustafina, est restée au pied du podium.

Giulia Steingruber a quitté Londres sur une note un peu plus positive en prenant le 14e rang d'un concours général qui restera dans l'histoire.

Steingruber, qui avait déçu en manquant sa qualification pour la finale du saut, a conclu ses premiers JO en signant le meilleur résultat d'une Suissesse dans le concours général olympique depuis 1984 et Romi Kessler, laquelle avait profité du boycott de l'URSS pour intégrer le top 10.

La St-Galloise de 18 ans a réalisé un solide concours, améliorant son score des qualifications de 1,5 point, progressant de cinq rangs.

Tennis de table: Doublé chinois chez les messieurs

Le numéro un mondial chinois Zhang Jike a fait respecter la hiérarchie en remportant le tournoi olympique au  détriment de son compatriote Wang Hao, battu pour la troisième fois consécutive en finale du simple des Jeux. L'Allemand Dimitrij Ovtcharov a décroché le bronze.

Cyclisme sur piste: La Grande-Bretagne chavire quand le chrono explose

La Grande-Bretagne aime le cyclisme sur piste et ses athlètes lui ont donné raison. L'équipe de vitesse, avec le porteur de drapeau durant la cérémonie d'ouverture Chris Hoy, a en effet  fait chavirer le public en se parant d'or devant la France, battant deux fois, dont en finale, le record du monde (42''600). Le bronze est revenu à l'Allemagne, sacrée plus tôt chez les dames.  

Philip Hindes, Jason Kenny et Chris Hoy ont, en deux manches, pulvérisé de 31 centièmes (!) la marque de référence détenue jusque-là et depuis décembre dernier par les Allemands.

L'Allemagne a de manière houleuse été déclarée victorieuse chez  les dames, profitant du déclassement tardif de la Chine qui l'avait  précédée sur la ligne d'arrivée. Miriam Welte et Kristina Vogel peuvent remercier Gong Jinjie et Guo Shuang, coupables aux yeux des juges d'un passage de relais hors zone.  
Welte et Vogel, qui détenaient le record du monde au début des compétitions (32''549), ont toutefois perdu leur bien, amélioré  tout d'abord par les Britanniques Jessica Varnish et Victoria  Pendleton, puis, à deux reprises, par la paire chinoise (32''422).