Fribourg Olympic garde ses distances

Fribourg Olympic a conservé 4 points d'avance sur les Lions de Genève en tête du classement de LNA messieurs. Les Fribourgeois sont allés s'imposer 82-101 sur le parquet de SAM Massagno alors que les Genevois ont eu besoin d'une prolongation pour vaincre Lugano (93-89) dans le cadre de la 21e journée.

03 mars 2013, 20:00
Le coach de Fribourg, Damien Leyrolles.

Sorti par Massagno en demi-finale de la Coupe de Suisse le 2 février, Olympic a donc pris sa revanche sur cette défaite inattendue. Menés 27-22 après le premier quart, les hommes de Damien Leyrolles ont pris peu à peu le dessus sur les Tessinois sous l'impulsion des excellents Ron Yates (24 points) et Arizona Reid (25). De 48-48 à la mi-temps, le score passait à 68-74 après 30' de jeu.

Mladjan brille

Le succès des Lions fut donc bien plus long à se dessiner. Les Genevois se sont il est vrai heurtés à un Dusan Mladjan impressionnant: l'international suisse de Lugano inscrivait 34 points (8/17 à 3 points) tout en délivrant 7 passes décisives. C'est d'ailleurs l'un de ses paniers primés qui permettait aux Tigers de revenir à 80-80 dans les derniers instants du temps réglementaire.

Lugano prenait le meilleur départ dans la prolongation, menant  encore 85-86 après deux lancers-francs réussis par Dusan Mladjan. En pleine confiance après leur sacre en Coupe de la Ligue et leurs six victoires consécutives fêtées en championnat, les Lions géraient cependant mieux le «money time». Dusan Mladjan perdait  ainsi un ballon crucial dans la dernière minute de la prolongation, alors que Genève menait 89-87. Andrej Stimac (23 points au total) profitait de l'aubaine pour donner 4 longueurs d'avance aux Genevois. La messe était dite.

Nyon battu à Neuchâtel

A la lutte avec Massagno pour la 8e et dernière place donnant  accès aux play-off, Nyon n'a pas profité du revers des Tessinois. Les Vaudois se sont logiquement inclinés 88-78 sur le terrain du promu Union Neuchâtel, qui revient donc à hauteur du quatrième Monthey.

Le seul match disputé dimanche a permis à Boncourt de renouer enfin avec la victoire. La «Red Team», qui restait sur six défaites en championnat, a dominé les Starwings 92-73 grâce notamment aux 48 points de son duo américain Ely/Capel. Sixièmes juste devant les Bâlois, les Jurassiens ont fait un grand pas en direction des play-off puisqu'ils comptent six longueurs d'avance sur Nyon et SAM  Massagno.