Athletissima: le relais 4x100 m prend date!

Les relayeuses helvétiques ont conclu de superbe façon la soirée de jeudi à Lausanne. Mujinga Kambundji, Marisa Lavanchy, Ellen et Lea Sprunger ont pris la 3e place du relais 4x100 m, record national à la clé. De bon augure avant Zurich.

03 juil. 2014, 22:43
Le relais 4x100 m féminin, radieux!

Elles l’ont fait! Et bien fait! Les relayeuses helvétiques ont établi un nouveau record national jeudi soir à Athletissima. Mujinga Kambundji, Marisa Lavanchy, Ellen et Lea Sprunger sont descendus sous les 43’’ (42’’94, ancien record à 43’’21). Une première.

Ce temps s’accompagne d’une très belle troisième place. A un mois des Européens de Zurich, face à des nations concurrentes, les Suissesses ont marqué les esprits. «On est là où on le voulait, il y a le temps et la place, hyper-importante en vue des Européens», se réjouit Laurent Meuwly, le coach national. Pour la première fois de la saison, il a pu aligner son équipe-type. «C’était un pari risqué car Marisa (ndlr: Lavanchy) n’avait plus couru depuis six semaines, il y avait de la tension, mais je sais aussi ce que valent ces filles.»

Ses protégées lui ont donné raison. Elles battent ainsi pour la troisième fois le record de Suisse à Lausanne, depuis 2011, année du lancement de ce projet «relais». «Nous montrons que nous sommes prêtes pour Zurich et que les autres nations doivent se méfier de nous», complète Lea Sprunger, radieuse. Tout comme Marisa Lavanchy, qui n’a pas hésité à parler de «rêve». Le rêve pourrait d’ailleurs bien se poursuivre du côté du Letzigrund, mi-août. Les Suissesses visent une médaille. Et il est permis d’y croire.

Direction les étoiles

S’envoyer en l’air, ils aiment ça. Que cela soit à l’aide d’une perche,  ou à la force des mollets. Jeudi soir à Lausanne, les concours de sauts ont tenu toutes leurs promesses. Seul sur son nuage, Renaud Lavillenie a remporté une quatrième fois Athletissima. Le Français, détenteur du record du monde (6m16), s’est surtout attaqué au record du meeting. Sans succès. «Je suis content d’avoir gagné, même si ce fut un peu compliqué, lâche «Air Lavillenie», vainqueur avec un saut à 5m87. Mes sauts sont en train de se remettre en place.»

Si le successeur de Sergueï Bubka fut en verve, l’Ukraine le fut également. On attendait Bohdan Bondarenko, il fut au rendez-vous. Comme son compatriote Andriy Protsenko, qui s’est envolé haut (2m40, record personnel). Bondarenko a entretenu le suspense, lui qui a fait l’impasse à 2m42 et 2m44 pour s’attaquer au record de Javier Sotomayor (2m45). Là aussi, sans succès.

Gay: «Heureux d’être de retour»

Sur 100 m, le duel des ex-bannis a tourné court. Justin Gatlin n’a laissé aucune chance à Tyson Gay, de retour après une suspension d’un an pour dopage. L’homme en forme du moment a signé une meilleure perf’ mondiale de la saison, avec un chrono de 9’’80. «Je suis très content d’avoir réussi ce temps, même si je m’attendais à être davantage challengé par mes concurrents, confie Justin Gatlin. Ce fut une course relativement tranquille.»

Pour son comme-back sur la piste, Tyson Gay se montrait positif. «Je suis heureux d’être de retour sur le circuit, confirme l’Américain de 31 ans. Je me suis senti chaleureusement accueilli, tant par les athlètes que par les fans.» Son chrono (9’’93) l’a pleinement satisfait pour une reprise.