Si vous aimez… la raclette à Bagnes, des mini-cathédrales à Saint-Maurice, une désalpe rock’n’roll à Anzère

chargement

Loisirs Apprécier le talent des artisans ou savourer une raclette au Châble, admirer les reines quittant l’alpage à Anzère et dans le val d’Anniviers, aller à la rencontre des lieux sacrés du Valais à Leytron ou à Saint-Gingolph, découvrir le jeu de piste de Hérisson sous gazon… Voici quelques suggestions pour rythmer votre week-end.

 21.09.2021, 17:10
La basilique de Valère figure parmi les sites que le film "A la rencontre des lieux sacrés en Valais" invite à découvrir dans le cadre de la 7e édition des Nuits valaisannes des images.

Leytron et Saint-Gingolph: à la rencontre des lieux sacrés

Pourquoi certains lieux exercent-ils une attraction forte sur nos sens et sur notre mental? Dans une formule revisitée en raison de la pandémie, le 7e festival Nuits valaisannes des images cherchera à répondre à cette question en projetant le film «A la rencontre des lieux sacrés» à plusieurs reprises en Valais.

Réalisé par Suzana Mistro, présidente de la fondation Edelweiss qui organise ces rendez-vous, ce documentaire de cinquante-deux minutes ne s’intéresse pas qu’à des édifices ou à des sites religieux. Plus largement, il invite à une sorte de voyage initiatique des rives du Léman aux plus hauts sommets du Valais, sur des «lieux amis de l’homme, où l’âme se sent soutenue par des forces mystérieuses que les humains honorent par des cultes et des rites liés aux croyances les plus diverses», entend-on dans le film. «Dans cette période de crise sanitaire, le confinement nous oblige à repenser notre territoire et nous cherchons à nous ressourcer près de chez nous», ajoute la réalisatrice. «L’angoisse se dissipe dans la nature et dans les lieux sacrés. Plus que jamais, les gens s’intéressent à leur propre région et retrouvent leur patrimoine oublié.»

Des pierres à cupules au pied du Cervin à l’abbaye de Saint-Maurice en passant notamment par le col du Grand-Saint-Bernard, la basilique de Valère à Sion, l’église de Rarogne, l’ermitage de Longeborgne ou les archives de l’Etat du Valais, le spectateur se lancera ainsi dans une traversée insolite du canton jalonnée de rencontres incitant à s’intéresser de plus près à des endroits qui inspirent les générations depuis la préhistoire à nos jours, qui «invitent à la découverte d’une terre, de l’autre, de l’invisible» comme le dit sœur Marie-Bénédicte, du monastère de Géronde.

La bande-annonce du film documentaire «A la rencontre des lieux sacrés»


Le film sera projeté à Leytron ce vendredi 24 septembre et à Saint-Gingolph samedi 25 septembre. D’autres dates suivront en Valais, notamment le 2 octobre à Lens.

La projection sera couplée à une médiation. A Leytron, une conférence illustrée par François Wiblé guidera ainsi les spectateurs vers l’enclos sacré dans lequel, à l’époque romaine, les gens remerciaient les divinités pour les grâces accordées. A Saint-Gingolph, Claude Martenet conduira une visite guidée de la chapelle de la Sainte-Famille, en face du château.

En savoir plus: les infos pour Leytron

En savoir plus: les infos pour Saint-Gingolph

En savoir plus: les infos pour Lens


Crans-Montana: raconte-moi ta langue

Le conte «La soupe au caillou» a été adapté au Valais avec des mazots, des marmottes, des bouquetins dans le cadre d’un projet de sociabilisation linguistique qui sera présenté ce samedi dès 10 heures à la bibliothèque de Crans-Montana. La responsable de ce lieu culturel Stéphanie Bonvin, Muriel Perruchoud et Florence Salamin de Ieso, déléguées à l’intégration, ont élaboré des activités pour illustrer ce thème. Cette célèbre histoire par exemple a été traduite par des adultes en onze langues, dont le russe, le japonais et le grec et illustrée par le bédéiste valaisan Guyomsk.

Les organisatrices ont également demandé à des enfants de lire le texte dans leur langue. Celui-ci peut ensuite être écouté grâce à un nouveau dispositif, le Bookinou.

Une exposition sur les migrations complète la présentation visible jusqu’au 6 novembre. Ensuite, une malle contenant aussi un dossier pédagogique pourra être demandée par des écoles et des crèches du canton.


Infos pratiques

Le vernissage aura lieu le 25 septembre dès 10 heures. L’équipe de coordination expliquera le projet. Le programme est à consulter sur www. biblio.cransmontana.ch


Le bédéiste valaisan Guyomsk a réalisé les illustrations du conte.© Guyomsk



Le Châble: la raclette va régner sur le val de Bagnes

Après une année d’absence due à la pandémie, Bagnes, capitale de la raclette, fait son retour ce samedi 25 septembre. Etant donné la situation sanitaire, la manifestation se tiendra dans une version «écrémée», ce qui n’empêchera pas les amateurs de produits du terroir de se régaler.

Au menu de cette journée, dégustation de raclettes des alpages et laiteries de la région (Verbier, Champsec, Lourtier, Etiez, col du Tronc, col des Planches, Mie et La Chaux.

Si le traditionnel défilé n’aura pas lieu lors de cette édition allégée, le combat de génisses de la Foire du Valais se déroulera dès 13 heures dans l’arène de Probé. Un moment très attendu. Il n’y aura pas de commune invitée cette année, mais la cave Gilliard sera tout de même à l’honneur à l’occasion des 100 ans du fendant Les Murettes. Musique folklorique et artisanat mettront l’ambiance durant cette journée placée sous le signe de la fête.

Le pass sanitaire sera requis pour prendre part à la manifestation.

Infos pratiques

Billets et programme détaillé sur www.bagnesraclette.ch


Le combat de génisses de la Foire du Valais se déroulera à l’arène du Probé, samedi après-midi.  

© Alpimages-verbier.ch


Charrat: le Hérisson sous gazon joue dans le village

Les amateurs du festival Hérisson sous gazon attendent avec impatience la prochaine édition, programmée en 2022, après trois ans d’absence. Histoire de rester présent auprès des familles, le comité a mis sur pied un jeu grandeur nature, auquel les gens peuvent prendre part tout au long de l’année.

«Le hérisson et la sorcière» fonctionne sur le principe de l’escape room, mis à part le fait qu’il se déroule au cœur du village de Charrat. Le jeu sera mis en service le vendredi 24 septembre par la société charrataine Trapgame, qui a conçu et réalisé cette chasse aux énigmes.

Pour les participants, il s’agit de retrouver l’Enfiane, la légendaire sorcière de Charrat, qui a disparu après que des événements mystérieux sont survenus à Charrat. Le hérisson part sur ses traces et a besoin de renfort pour remplir sa mission, qui requiert ruse et intelligence.

Les joueurs doivent s’inscrire sur le site de Trapgame et ils recevront ensuite les instructions par mail. Une dizaine d’étapes doivent être franchies, emmenant les participants dans des lieux insolites, aux quatre coins de Charrat.

Il faut compter deux heures environ pour boucler ce jeu, le temps de marcher et de réfléchir.

«Nous voulions marquer le coup et proposer une activité pérenne à faire en famille à tout moment de l’année», explique la présidente du comité de Hérisson sous gazon Emmanuelle Beytrison. «C’est aussi pour nous une manière de remercier nos festivaliers et de les faire patienter jusqu’à l’été prochain.»


Infos pratiques

Inscriptions sur www.trapgame.ch/herisson


Votre mission consistera à retrouver la sorcière de Charrat qui a mystérieusement disparu. © DR


Saint-Maurice: il est venu le temps des mini-cathédrales

Réaliser une maquette de l’abbaye au 1:200e, c’est le mandat que la bourgeoisie de Saint-Maurice a confié à Luciano Xavier dos Santos dans le cadre des animations mises sur pied pour marquer ses 850 ans.

A lire aussi: Saint-Maurice: il reproduit l’abbaye en carton et cure-dents

Avant de s’attaquer à la réplique de l’édifice emblématique de la cité agaunoise, cet artiste brésilien installé en Suisse depuis 2014 a déjà passé de longs mois à reproduire les cathédrales de Milan, de Rouen, de Cologne, de Fribourg, de Chartres, de Strasbourg, de Paris, d’Amiens et de Reims, notamment. Après avoir déjà présenté ses créations dans plusieurs villes françaises mais aussi à Berne, à Sion, à Fribourg ou à Lausanne, il exposera une vingtaine de ces fleurons gothiques miniatures du 24 septembre au 10 octobre à l’intérieur de la basilique de Saint-Maurice.

Prévue dans un premier temps en novembre 2020, cette présentation a dû être reportée en raison de la pandémie.

Les enseignants qui souhaiteraient la visiter avec leur classe peuvent s’inscrire en remplissant le formulaire disponible sur le site du 850e de la bourgeoisie. Un dossier pédagogique peut aussi y être téléchargé.


Infos pratiques

Entrée libre, chapeau à la sortie. Du lundi au vendredi de 9 heures à 11 h 45 et de 13 h 30 à 17 h 45, les samedi et dimanche de 13 h 30 à 17 h 45. Infos sur www.850e.org


Luciano Xavier dos Santos réalise toutes ses œuvres à la même échelle. Il utilise du bois et du carton pour réaliser les structures des édifices, des allumettes, des brochettes et des cure-dents pour les détails.© Le Nouvelliste/A

Le Châble: seize artistes pour la grande exposition d’automne de Bagn’Art

Depuis 1987, l’association Bagn’Art œuvre pour la promotion des artistes du val de Bagnes. A ce jour, ils sont une quarantaine de membres à collaborer au sein de ce groupement très actif.

Pour son exposition d’automne, l’association présente les travaux de seize artistes. Chacune et chacun emmènera le public dans son propre univers, entre paysages oniriques, monde spirituel ou imaginaire. Les styles sont différents les uns des autres, passant de la représentation de paysages à des créations géométriques. Peinture, sculpture, texte, vidéo, fusain, collage, macramé ou céramique, les techniques sont diverses.

Avec Albane Rausis, Romain Joris, Ludovic Perrenoud, Valérie Favre-Moulin, Catherine Bruchez, Lisa Greve, Bertrand Gabbud, Marie Azzanlini-Hiroz, Arnaud Hiroz, Sonia Dumoulin, Martial Dumoulin, Pascale Rocard, Chandra Bastin, Lucie Frachebourg, Françoise Schneider et Lysiane Fellay.


Infos pratiques

Espace Saint-Marc au Châble, du 25 septembre au 10 octobre. Vernissage vendredi 24 septembre à 18 heures. Ouvert du mercredi au dimanche de 14 à 18 heures. www.bagnart.com


Une œuvre de Valérie Favre-Moulin, l’une des seize artistes prenant part à l’exposition collective. © DR


Anzère: une désalpe animée

Rock ta désalpe de Serin. Le ton est donné cette année avec l’intitulé de la manifestation qui aura lieu samedi à Anzère. La tradition sera célébrée avec entrain. En effet, après le défilé d’une soixantaine de vaches programmé à 11 heures depuis la télécabine, des animations pour tous les goûts ont été prévues au Restaurant de la Poste. D’abord gourmandes avec des dégustations de raclettes et de produits du terroir. Ensuite musicales avec le cor des Alpes Echo des Vallées. Paul Mac Bonvin sera aussi de la partie.

Un petit marché artisanal avec sept exposants a encore été programmé. Les enfants seront aussi à la fête jusqu’à 19 heures avec une place de jeu et un château gonflable.

D’autres désalpes animées pourront être suivies le 25 septembre, notamment dans le val d’Anniviers, à Grimentz, à Chandolin et à Saint-Luc plus précisément.


Infos pratiques

Le programme est à consulter sur www.anzere.ch


Les spectateurs sont attendus dès 11 heures. © DR



Les Evouettes: une balade commentée pour découvrir le village et ses richesses

Ce dimanche 26 septembre, la commission culturelle de Port-Valais propose un rendez-vous inédit aux Evouettes. Dans la convivialité et la bonne humeur, une balade commentée permettra en effet aux curieux de découvrir l’histoire et le patrimoine de la région. «Le village n’est pas très riche en patrimoine bâti. Mais on parlera de toute la commune, de son histoire, des glaciers qui ont façonné la plaine, du vignoble, du prieuré de Port-Valais, de l’eau et du lac», relève le président de la commission, Kevin Woeffray.

Valérie Huser, guide-interprète du patrimoine, accompagnera les marcheurs pour saupoudrer d’histoire et de culture cette randonnée d’environ une heure. Après l’effort, le réconfort: une collation de produits du terroir et un apéritif seront servis en fin de parcours.

Infos pratiques

Départ au parking Tauredunum à 10 heures. Tarif 15 francs. Réservation obligatoire sur www.bouveret.ch, par courriel à info@bouveret.ch ou au 024 481 51 21.



La balade durera environ une heure et emmènera les marcheurs dès 10 ans le long des chemins de randonnée dans les environs du village. © Le Nouvelliste



Cet article vous a intéressé? Vous souhaitez entrer en relation avec l’un de nos journalistes de la rubrique Près de Chez Vous? Ecrivez-nous à pcv@lenouvelliste.ch


Les idées sorties

Besoin d'inspiration pour une prochaine sortie ?

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle du Valais !

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle du Valais !

À lire aussi...

Les lieuxDécouvrez Evolène autrement avec une habitanteDécouvrez Evolène autrement avec une habitante

CinémaCinéma: «Julie (en 12 chapitres)» de Joachim TrierCinéma: «Julie (en 12 chapitres)» de Joachim Trier

ExpositionSion: la mémoire du Valais se fixe à la Ferme-AsileSion: la mémoire du Valais se fixe à la Ferme-Asile

LoisirsSi vous aimez… frissonner pour Halloween, déguster des vins, découvrir l’histoire du DéserteurSi vous aimez… frissonner pour Halloween, déguster des vins, découvrir l’histoire du Déserteur

Succès«Sektor 1» a fait le plein à Saint-Triphon«Sektor 1» a fait le plein à Saint-Triphon

Top