Pedro Almodovar suspend la lumière à la Maison du Diable de Sion

chargement

Exposition L’immense cinéaste madrilène a répondu à l’invitation de la Fondation Fellini et présente pour la première fois en Suisse son travail photographique. Une sélection répartie en deux volets hauts en couleurs.

 23.09.2021, 18:00
Lecture: 5min
Premium
Dans l’exposition de Pedro Almodovar, on retrouve la palette colorimétrique chère au réalisateur de génie.

Avant même d’entrer dans la première salle de la Maison du Diable, une sensation de chaleur envahit le visiteur. C’est que ces teintes rayonnent et diffusent dans l’atmosphère des parfums familiers, rouge carmin, jaune éclatant, bleu roi, déclinaisons de roses et de mauves… Le cinéphile tissera ses liens vers «Volver», «Talons aiguilles» ou «Tout sur ma mère». Et reconnaîtra la palette colorimétrique du maître espagnole du cinéma. Son esthétique qui s’impose par sa force seule, «comme...

À lire aussi...

ExpositionDavid Lynch à Sion: une première mondialeDavid Lynch à Sion: une première mondiale

RENCONTREJuliette Binoche et Marion Stalens en toute intimitéJuliette Binoche et Marion Stalens en toute intimité

CinémaLa Fondation Fellini reçue au Parlement italienLa Fondation Fellini reçue au Parlement italien

CélébrationLe génie centenaire de Fellini place Sion au cœur du mondeLe génie centenaire de Fellini place Sion au cœur du monde

Top