Morgins: en jupe et pantalon blancs, jouer au tennis comme dans les années 1920-1930

Un tournoi de tennis à l'ancienne, avec tenue blanche et raquette en bois, se déroulera les samedis 21 et 28 juillet en plein air, au centre sportif de Morgins.
16 juil. 2018, 15:30
/ Màj. le 16 juil. 2018 à 15:30
Dans les années 1920, la bonne société de Monthey et de Morgins venait jouer au tennis dans la station.

Dress code blanc de rigueur, jupes longues pour les dames, pantalon et chemises pour les messieurs, chapeau ou coiffe d’époque pour tout le monde. Ces deux prochains samedis, la station des hauts de Troistorrents affichera un air rétro pour le premier événement de Morgins Vintage: un tournoi de tennis à l’ancienne.

«Les futurs participants s’amusent beaucoup en farfouillant pour trouver leurs tenues», sourit Brigitte Diserens, initiatrice de l’événement organisé avec le tennis-club. «Ceux qui ont des raquettes en bois sont invités à venir avec, sinon nous les fournirons, dans la mesure du possible.»

La Morginoise a eu l’idée de ce rendez-vous quand elle a décidé de valoriser, via une exposition prévue d’ici à 2020, des anciennes photos et documents qu’elle a hérités ou collectés. «S’y trouvait notamment une pile de plaques en verre, qui faisaient alors office de négatifs et sur lesquelles étaient immortalisés des tournois des années 1920, quand la bonne société de Monthey et de Morgins venait jouer ici…»

Paires tirées au sort

Ouverte à tous, la compétition vintage se déroulera à l’extérieur, au centre sportif, les 21 et 28 juillet (annulée en cas de pluie). Elle prendra la forme d’un tournoi à la cloche, avec des matchs en double. «Les paires seront tirées au sort. Le but est de passer un moment convivial et de bien rigoler», précise Brigitte Diserens. «Nous demandons aux joueurs d’être présents de 17 à 20 heures. Une grillade (sur réservation) suivra, ouverte aussi aux non-joueurs.» Les inscriptions pour le tournoi sont prises jusqu'au 18 juillet au 079 471 37 50.

 

En savoir plus : Délais et infos pour les inscriptions

A lire aussi : Morgins en mode vintage

par Lise-Marie Terrettaz