Maxi-Rires: Anthony Kavanagh rodera son futur spectacle début juillet à Champéry

chargement

Humour La 15e édition reportée au printemps 2022, le Maxi-Rires Festival de Champéry existera bel et bien déjà cet été. Avec la venue de l’humoriste québécois qui rodera son nouveau show «Happy» les 2 et 3 juillet.

 08.06.2021, 11:18
Chanteur et comique, le Québécois vient en ami cet été à Champéry.

Le Maxi-Rires Festival de Champéry entend se rappeler au bon souvenir de son public. Après deux reports forcés en 2020 et 2021 en raison de la pandémie, les organisateurs annoncent la venue cet été de l’humoriste québécois Anthony Kavanagh.

Cet ami du Valais et de la région présentera des extraits de son futur spectacle «Happy» les 2 et 3 juillet au pied des Dents du Midi. Une heure d’une performance en plein air, sur le parvis de l’église du village.

L’humoriste vient de sortir un single «No Man Ever Told Ya» après «Let You Go» sorti en avril 2020.

 

«La venue d’Anthony en Valais a été pour nous l’occasion de créer un événement trait d’union avant la possibilité d’organiser une édition plus traditionnelle. Ami du festival depuis sa création en 2008, il a accepté avec enthousiasme notre proposition d’offrir à notre public la possibilité de rire à nouveau», peut-on lire dans un communiqué.

La billetterie ouvrira demain mercredi 9 heures sur le site internet du festival.

La 15e édition aura lieu au printemps 2022 sous une forme remaniée.

A lire aussi : Maxi-Rires: de nouvelles dates pour le printemps 2022 avec Gad Elmaleh, Jarry et Yann Marguet

COMMUNIQUÉ

Les idées sorties

Besoin d'inspiration pour une prochaine sortie ?

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle du Valais !

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle du Valais !

À lire aussi...

FestivalMaxi-Rires reporte sa 15e édition à 2022Maxi-Rires reporte sa 15e édition à 2022

HumourBaptiste Antille, l’humour comme une évidenceBaptiste Antille, l’humour comme une évidence

Accords et désaccordsHumour et totalitarisme: la puissance de la dérision. La chronique de Jean-François AlbeldaHumour et totalitarisme: la puissance de la dérision. La chronique de Jean-François Albelda

Top