Une pharmacie dans ma valise

La période des départs en vacances approche. Lors des préparatifs, il faut également penser à emporter l’essentiel pour se soigner en cas de problème.

18 mai 2016, 23:25
/ Màj. le 19 mai 2016 à 00:01
DATA_ART_3912689

C’est bientôt les vacances. Vous avez déjà planifié le lieu, le transport et les visites… Reste encore à penser à l’aspect santé. Pas question de voir son voyage gâché par des petits bobos… Mieux vaut se constituer une pharmacie adaptée en cas de besoin. «Bien entendu, son contenu sera différent en fonction de la destination et des sensibilités de chacun», souligne Pierre-Alain Buchs, pharmacien et coprésident de la Société valaisanne de pharmacie. Si le voyage est de courte ou de moyenne durée, mieux vaut emporter avec soi les médicaments nécessaires. Dans certaines régions, comme l’Asie ou l’Afrique, cela permet d’éviter de tomber sur des contrefaçons. Pour une longue durée, il faudra emporter l’essentiel et identifier les lieux sûrs pour se réapprovisionner dans une pharmacie officielle.

Que prendre avec soi?

Avant le départ, un pharmacien ou un médecin traitant peut vous conseiller selon vos besoins et vos problèmes de santé. Pour les destinations tropicales ou avec des conditions rudimentaires, une consultation chez son médecin traitant ou au service des maladies infectieuses de l’Hôpital du Valais est même recommandée. Vous serez ainsi bien informés sur les maladies auxquelles vous pourrez être confrontés, les traitements à prendre et les vaccins conseillés.

Ensuite, vous pouvez commencer à constituer votre trousse de pharmacie. En priorité, il faut emporter les traitements habituels. «La personne asthmatique, la personne diabétique, celle qui a subi une transplantation, celle qui a une maladie chronique, etc., doivent s’assurer d’avoir pris suffisamment de médicaments pour garantir leur traitement», continue le pharmacien. Vous pouvez prendre une copie de l’ordonnance avec vous afin d’obtenir un traitement similaire à l’étranger en cas de pépin.

Ensuite, dans les basiques, il est conseillé de prendre un médicament à base de paracétamol et un anti-inflammatoire contre la fièvre et/ou les douleurs. Vous pouvez aussi emporter un médicament antidiarrhéique. «Le changement de climat, la chaleur, le décalage horaire ou encore la modification de l’alimentation peuvent perturber le transit», continue le pharmacien. Pour les jeunes enfants ou les personnes âgées, il est prudent de prendre une solution de réhydratation pour ces épisodes de diarrhée. «Je conseille aussi de prendre des pastilles à sucer pour le mal de gorge. La climatisation de l’avion peut causer un refroidissement», note-t-il. Des comprimés contre les allergies sont également utiles en cas de réactions allergiques. Une pommade combinée pour soulager les allergies, les piqûres de moustique et les coups de soleil a aussi sa place dans la trousse à pharmacie. Pour les blessures, il faut bien sûr s’équiper de désinfectant et de pansements, à compléter avec un gel contre les hématomes si des activités sportives sont au programme.

Attention, moustiques!

«Les voyageurs veulent parfois emporter un antibiotique de réserve, mais ce n’est que rarement recommandé. Ils risquent de l’utiliser alors que ce n’est pas nécessaire. Cela peut engendrer des résistances. Avant de le prendre, mieux vaut tout de même consulter un médecin sur place si c’est possible…», note Pierre-Alain Buchs. Pour les pays tropicaux, il faudra embarquer un spray répulsif antimoustique. Certains moustiques peuvent transmettre le paludisme, la dengue, etc. Il faut se protéger jour et nuit et avoir les traitements nécessaires avec soi si besoin.

Enfin, rappelons qu’il faut se protéger du soleil au moyen d’une crème solaire avec un indice de protection adéquat, des lunettes de soleil et une casquette. Vous êtes maintenant parés pour passer de s vacances paisibles au soleil.