Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une percée dans la recherche contre la maladie d'Alzheimer

Des chercheurs de Zurich et de Berlin ont découvert des anticorps.

26 nov. 2012, 00:01
data_art_1228300.jpg

Un groupe d'anticorps, qui sont aussi utilisés dans le traitement du psoriasis - une maladie immunitaire -, peuvent nettement atténuer, sur des souris, les modifications pathologiques du cerveau qui caractérisent la maladie d'Alzheimer. C'est ce que montre une étude germano-suisse.

Une réaction immunitaire accrue est à la fois considérée comme la cause et la conséquence de la maladie d'Alzheimer. Mais jusqu'à présent, on ignorait si les substances chimiques générées par la réponse immunitaire - les cytokines - influencent l'acuité de la maladie. Celle-ci se manifeste surtout par le dépôt pathologique de protéines dans le cerveau, par exemple les bêta-amyloïdes.

Frank Heppner, de la clinique berlinoise Berliner Charité, et Burkhard Becher, de l'Université de Zurich, ont réussi à montrer que moins d'amyloïdes se répandent dans le cerveau lorsque certaines substances immunitaires sont éliminées. Les deux chercheurs ont dévoilé hier cette découverte dans la version en ligne de la revue spécialisée "Nature...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias