Santé: plus de deux heures d’écran par jour nuit aux capacités intellectuelles des enfants

Une étude publiée jeudi montre que plus de deux heures d’écran par jour nuit aux capacités intellectuelles des enfants, qu’il s’agisse de télévision, d’ordinateur ou de téléphone portable. Pédagogues et scientifiques tirent la sonnette d’alarme.

27 sept. 2018, 16:45
L'étude relève un lien très net entre le temps passé sur les écrans, le sommeil et les performances des enfants. (illustration)

Les enfants qui passent plus de deux heures par jour sur les écrans ont des capacités intellectuelles moins bonnes que celles des petits dont l’exposition est moindre. C’est le constat d’une étude publiée jeudi dans la revue britannique Lancet Child and Adolescent Health

Menée par des chercheurs canadiens, la recherche a porté sur 4520 enfants de 8 à 11 ans. En moyenne, ces derniers passaient 3,6 heures par jour devant un écran, qu’il s’agisse de celui d’une télévision, d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Or, les recommandations canadiennes préconisent moins de 2 heures d’écran, 9 à 11 heures de sommeil et au moins une heure d’activité physique par jour.

 

 

Après des tests cognitifs portant sur le langage, la mémoire, la réactivité ou encore la concentration, l’étude révèle un lien de cause à effet évident entre le temps passé sur les écrans, le sommeil et les performances de l’enfant. «Nous avons trouvé que plus de deux heures d’écran chez les enfants appauvrit leur développement cognitif», indique le Dr Jeremy Walsh de l’Institut CHEO du Canada. Ce dernier incite les parents à limiter le temps d’exposition des enfants à l’écran.

Les pédagogues et scientifiques mettent eux aussi de plus en plus en garde contre les effets des écrans sur les enfants. En 2017, des chercheurs canadiens avaient déjà tiré la sonnette d’alarme concernant l’impact négatif des smartphones et tablettes sur le développement du langage, cette fois chez les bébés.