Réservé aux abonnés

Romina Oprandi, la fille de cristal

Qualifiée pour le deuxième tour, la Bernoise de 24 ans au passeport italien a un vrai talent mais un corps fragile. Itinéraire d'une joueuse en souffrance.
02 août 2015, 19:22

LONDRES

Patty Schnyder, Stefanie Voegele, Timea Bascinszky? Toutes éliminées dès le 1er tour. En cherchant bien, une Suissesse a pourtant réussi, cahin-caha, à se glisser entre les mailles du filet, il est vrai moins tendu à Wimbledon qu'ailleurs: Romina Oprandi (24 ans), 139e mondiale, qui affrontera cet après-midi, loin du Centre Court et du remue-ménage que ne va pas manquer de provoquer l'arrivée de la reine (lire par ailleurs), la Roumaine Alexandra Dulgheru (WTA 31).

A moins que la Bernoise au passeport italien, malade comme ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois