Réservé aux abonnés

La médecine remet (un peu) le soleil au goût du jour

Toujours déconseillée à haute dose, l'exposition au soleil aurait toutefois des bénéfices.
30 juin 2014, 00:01
data_art_2436499.jpg

Dès que le soleil ose un rayon, terrasses, pelouses, plages s'emplissent instantanément. Naturellement, chacun sait qu'il est indispensable à notre vie. Dès qu'il apparaît, les pensées noires s'envolent et l'humeur s'améliore. Le phénomène est connu. La lumière visible conditionne nos rythmes biologiques. Elle pénètre par la rétine, parvient au cerveau via le nerf optique avec, pour effet, d'augmenter la production de la mélatonine, dite l'hormone du sommeil, laquell...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois