L'ecstasy permet de mieux déceler les émotions positives

L'interprétation des émotions positives sur un visage est facilitée sous ecstasy selon une étude de l'Université et de l'Hôpital universitaire de Bâle.

10 août 2012, 16:05
"Le monde apparaît plus rose sous ecstasy", en conclut Cédric Hysek, principal auteur de l'étude.

L'interprétation des émotions positives sur un visage est facilitée sous ecstasy. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Université et de l'Hôpital universitaire de Bâle rendue publique vendredi. Les sujets sous influence de cette drogue ont la faculté d'interpréter une expression faciale amicale plus facilement que la moyenne, mais ont plus de difficultés à interpréter un regard hostile.

Selon l'étude, ce dérivé de l'amphétamine, populaire dans les milieux festifs, a un impact émotionnel non négligeable et renforce les sentiments et les pensées du sujet sous influence. Elle affecte également la perception et le traitement des signaux sociaux.

Les pharmacologues ont placé les cobayes devant le test "Reading the mind in the eyes", consistant à déterminer les émotions correspondant à 36 photographies de paires d'yeux. Quatre réponses sont possibles pour chaque cliché, mais une seule est correcte.

Pour les besoins de l'étude, 24 hommes et femmes se sont prêtés au test deux jours durant, une fois en ayant ingéré 125 milligrammes d'ecstasy pure et une autre fois en ayant seulement pris un placebo. Dans l'ensemble, le résultat est nuancé; les cobayes sous l'influence du psychotrope ont eu du mal à reconnaître une expression hostile, mais on plus facilement reconnu un visage "amical" ou "intéressé" que les sujets sous placebo. Les auteurs de l'étude en ont déduit que cette drogue ne développe donc pas toujours l'empathie.

"Le monde apparaît plus rose sous ecstasy", en conclut Cédric Hysek, principal auteur de l'étude. Mais selon lui, cela représente un certain risque: comme les personnes ayant consommé de l'ecstasy sont moins aptes à reconnaître un regard hostile, elles s'exposent forcément à certains dangers.