Réservé aux abonnés

Histoire d'eaux

L'or bleu se porte bien en Valais. Quantité et qualité sont au rendez-vous. Reste qu'il va falloir investir des sommes

18 févr. 2010, 05:01

Ouvrir le robinet, remplir son verre d'eau fraîche, boire d'un trait pour étancher sa soif... Une suite de gestes d'une banalité franche: ici, tout un chacun peut s'y livrer les yeux fermés, sans y penser, sans arrière-pensée. Et pourtant. Il y a peu, un groupe de travail de l'ONU relevait que plus de 100 millions d'Européens n'ont toujours pas d'eau potable à domicile. Ce qui provoque, toujours en Europe, le décès de plus de trente enfants par jour (chiffre OMS 2006), pour cause de diarrhée! En Valais, ce sont les com...