Réservé aux abonnés

FRANCE

27 sept. 2013, 00:01
data_art_1841424.jpg

La disparition de la petite fille avait ému le pays, mystifié par un "scénario".

La mère a avoué que Fiona était morte d'avoir été battue

La disparition de la petite Fiona, cinq ans, et les larmes de sa mère avaient bouleversé la France en mai dernier, suscitant une forte mobilisation. Quatre mois après, la mère a avoué avoir menti et que l'enfant était mort sous les coups de son compagnon.

Cécile B., qui assurait jusqu'alors que sa fille avait disparu dans un parc de Clermont-Ferrand (centre-est), a craqué mercredi soir sous les questions pressantes de la police: Fiona a été tuée sous les cou...