Réservé aux abonnés

Entre croissance et chômage, le paradoxe suisse romand

Le produit intérieur brut augmente plus vite que la moyenne suisse, mais les sans-emploi sont proportionnellement plus nombreux.
25 juin 2014, 00:01
data_art_2426081.jpg

La Suisse romande, un eldorado en matière de croissance économique? Oui, si l'on se fie aux chiffres de ces dix dernières années. Par contre, à l'échelle du pays, le taux de chômage - notamment dans les cantons de Genève, Neuchâtel et Vaud - y est plus élevé. Un paradoxe? Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène, dit Yves Flückiger, professeur d'économie à l'Université de Genève. Vice-recteur, il dirige aussi l'Observatoire universitaire de l'emploi.

Depuis 10 ans, le produit intérieur brut, le PIB, croît davantage en Suisse romande qu'outre-Sarine. "Ce n'est pas fara - mineux" , dit Yves ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois