Réservé aux abonnés

«Aussi vivant que la vraie vie»

Sylvain Chomet, le réalisateur des «Triplettes de Belleville», adapte un scénario inédit de Jacques Tati. «L'illusionniste» émerveille.

16 juin 2010, 08:14

Qui a dit que les films d’animation devaient se cantonner à des comédies avec des animaux qui chantent ou des ogres qui pètent? En tout cas pas Sylvain Chomet. Comme Michel Ocelot («Kirikou et la sorcière») ouMarjane Satrapi («Persepolis»), il pense que l’animation peut aborder n’importe quel sujet «avec émotion». Sept ans après «Les Triplettes de Belleville», le réalisateur le prouve à nouveau via «L’illusionniste». Un beau film sensible, adapté d&...