Afroman passe de l'anti au pro-cannabis en 13 ans, en chantant le même titre, "Because I Got High"

En 2001, Afroman militait contre le cannabis avec son tube planétaire "Because I Got High". En 2014, il reprend ce même titre, change les paroles et en fait un hymne en faveur de la légalisation de la marijuana, en discussion aux Etats-Unis.
07 août 2015, 14:20
Afroman a pris quelques kilos et il a visiblement changé d'avis à propos des méfaits de la marijuana.

En 2001, Afroman sortait ce tube planétaire. "Because I Got High", qu'on pourrait traduire par "parce que j'étais défoncé". Il y dénonce, avec humour, les méfaits du cannabis sur la vie des jeunes. Il prend alors le contrepied du mouvement hip-hop qui est plutôt... ouvert aux drogues douces. Au moins.

Il se met dans la peau d'un gars défoncé qui commence par ne pas ranger sa chambre, puis qui ne va pas en cours, ni au tribunal, qui ne paie pas ses pensions alimentaires... tout ça parce qu'il est perpétuellement drogué. "J'ai foutu ma vie en l'air parce que j'étais défoncé (...) et aujourd'hui je dors sur le trottoir parce que j'étais défoncé".

Le titre s'est vendu à plusieurs millions d'exemplaires.

 

Et aujourd'hui, 13 ans plus tard, il a pris quelques kilos et il revient avec ce même titre, rapporte Time. Enfin presque. Il a gardé le son, mais il a totalement réécrit les paroles. Et cette fois, il milite clairement en faveur de la légalisation du cannabis aux Etats-Unis, en partenariat avec Weedmaps et Norml, deux associations actives dans la campagne pro-libéralisation. 

Du coup, il fait l'apologie du joint, en expliquant, assis sur un canapé qui roule à travers Los Angeles, qu'il permet de soigner le glaucome, la dépression, les crises d'anxiété, lui a permis d'arrêter de boire, que la légalisation permettrait de faire baisser la criminalité et qu'elle est bonne pour l'économie, puisque l'Etat encaisse des taxes sur la vente du cannabis.