Réservé aux abonnés 11

L'Histoire est en marche

Particulièrement convaincant face à Djokovic hier, Federer affrontera Murray dimanche en finale (15 h en Suisse). Tous deux ont de bonnes raisons de vouloir s'imposer.

07 juil. 2012, 00:01
data_art_943824.jpg

Le plus fort, c'est Roger Federer. Hier, le Bâlois a fait taire les experts, qui avaient tous ou presque prédit un succès de Novak Djokovic, le tenant du titre, en se qualifiant pour ce qui sera sa huitième finale à Wimbledon, un record. Le score? 6-3 3-6 6-4 6-3. Le match, le premier sur gazon entre les deux hommes? D'abord décent, les No 1 et 3 mondiaux ne jouant pas bien au même moment, puis sublimement indécent dans la troisième manche, jalonnée d'échanges à couper le souffle, que le public du court central a souvent retenu aussi.

Le souvenir de l'US Open

"Mon meilleur set depuis très lon...