Réservé aux abonnés

Jugé pour escroquerie, Tapie relaxé

Le jugement a été rendu dix ans après l’arbitrage controversé ayant octroyé 403 millions d’euros à l’homme d’affaires.
10 juil. 2019, 00:01
FILE - In this March 13, 2019 file photo, French tycoon Bernard Tapie arrives at Paris court house. A court has acquitted Tuesday July 9, 2019 Bernard Tapie of fraud over a 404 million-euro ($452.5 million at the current exchange rate) payment linked to the sale of sportswear company Adidas in the 1990s. (AP Photos/Michel Euler, File)
Bernard Tapie France Fraud Trial

La justice française a relaxé, hier, l’ex-ministre Bernard Tapie. Il était jugé pour «escroquerie» dans l’affaire dantesque de l’arbitrage controversé sur la vente d’Adidas, qui lui avait octroyé 403 millions d’euros en 2008 avant d’être annulé pour «fraude».

«C’est bien la preuve qu’il faut toujours, toujours, se battre jusqu’au bout», a déclaré Bernard Tapie, 76 ans, absent en raison d’une récidive d’un double cancer de l’œsophage et de l’estomac.

Le tribunal correctionnel de Paris a jugé qu’«aucun élément du dossier ne permet d’affirmer» que l’arbitrage ait été entaché de «fraude»....

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois