Zoo de Dortmund: trois petits singes volés

Durant la nuit de dimanche à lundi, des individus ont dérobé trois ouistitis pygmées au zoo de Dortmund en Allemagne. Deux des singes constituaient le couple d'élevage de cette espèce du parc.

25 août 2015, 16:18
In this photo released by the Wildlife Conservation Society, a pygmy marmoset tries to remove an insect from a plastic egg that was suspended from a branch at the Bronx Zoo, Tuesday, March 16, 2010, in New York. The suspended egg is a tool used in the zoo's Animal Enrichment Program, which routinely challenges animals to keep them mentally and physically fit. Native to South America, Pygmy marmosets are one of the world's smallest primates. (AP Photo/WCS, Julie Larsen Maher)

Trois ouistitis pygmées, appelés aussi ouistitis nains, ont été volés dans le zoo de Dortmund, dans l'ouest de l'Allemagne, pendant la nuit de dimanche à lundi, a indiqué mercredi la police. Les voleurs se sont également emparés de deux acouchis, des rongeurs d'Amérique du Sud.

Deux des singes constituaient le couple d'élevage de cette espèce dans le zoo de Dortmund, a précisé l'agence de presse allemande dpa, ajoutant que le parc zoologique a décidé de se doter d'un service de surveillance des animaux fonctionnant 24h/24.

En mai dernier, en France, deux familles de petits singes rarissimes - sept tamarins lions dorés et dix ouistitis argentés - avaient été dérobées de nuit au zoo de Beauval à Saint-Aignan-sur-Cher. Selon les enquêteurs, les malfaiteurs avaient mené une "opération planifiée", car les animaux volés étaient "des singes extrêmement rares" figurant sur la liste des espèces extrêmement menacées.

Comme dans le cas de Dortmund, les singes de Beauval faisaient partie de programmes d'élevage internationaux. Dans le cas du zoo de Beauval, les voleurs avaient pris soin d'apposer un cache sur une des caméras de vidéosurveillance du parc avant de déboulonner du sol les niches, des cages de 50 cm sur 50 facilement transportables, dans lesquelles les animaux passaient la nuit.