Yémen: treize membres d'Al-Qaïda tués lors d'une offensive de l'armée

L'armée yéménite mène une vaste offensive pour déloger les partisans d'Al-Qaïda dans le sud du Yémen. Treize membres dont un chef de l'organisation extrémiste ont été tués, rapporte le ministère.

01 mai 2014, 18:25
Sept membres d'Al-Qaïda, dont un chef, ont été tués jeudi dans des raids aériens et des combats dans le sud du Yémen.

Treize membres d'Al-Qaïda, dont un chef, ont été tués jeudi dans des raids aériens et des combats dans le sud du Yémen, a rapporté le ministère de la Défense. L'armée y mène une vaste offensive pour déloger les partisans du réseau extrémiste de leurs repaires.

Une embuscade tendue jeudi par des insurgés d'Al-Qaïda contre un convoi de l'armée dans la province de Baïda (centre) et des affrontements qui ont suivi ont fait au moins 10 morts - six membres du réseau extrémiste, trois soldats et un chef tribal -, selon un nouveau bilan du ministère.

Plus au sud, des avions de combat ont mené, en appui aux forces au sol, des raids contre des positions d'Al-Qaïda à Raida, une localité située sur un axe routier dans la province de Chabwa, a ajouté le ministère sur son site internet.

"Trois véhicules ont été détruits et six membres importants d'Al-Qaïda qui se trouvaient à bord ont péri, alors que d'autres ont été blessés" dans les raids et les combats, a-t-il précisé.

Les affrontements ont éclaté avant l'aube et se sont poursuivis par intermittence jeudi, bloquant la circulation sur l'axe routier, selon des habitants.

L'armée "poursuit sa progression dans les régions (proches) de Maifaa et Azzan qu'elle ratisse pour les nettoyer des terroristes", a indiqué le ministère.

Plus de 50 morts en trois jours

Dans la province voisine d'Abyane, les forces gouvernementales ont tué jeudi un chef local d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Abou Moslem al-Ouzbeki, a annoncé le ministère dans un message SMS aux journalistes.

Ce jihadiste, originaire d'Ouzbékistan, était arrivé en 2011 au Yémen où il est devenu un dirigeant d'Aqpa dans la province d'Abyane, selon une source de sécurité.

Ces violences portent à 53 le nombre de morts dans l'opération lancée mardi pour déloger les combattants d'Al-Qaïda de leurs bastions: 24 soldats et 28 combattants d'Al-Qaïda et un civil.

L'offensive a été lancée dix jours après une série de raids de drones américains et de l'armée yéménite contre des bases et des camps d'entraînement du réseau dans ces régions dans lesquels une soixantaine de combattants avaient péri.