Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Volkswagen: le ministre français des Finance exige en enquête en Europe

Michel Sapin, le ministre français des Finances, s'est dit favorable à une enquête européenne concernant les contrôles antipollution des véhicules Volkswagen.

22 sept. 2015, 21:26
Les voitures du millésime 2014/2015 sont concernées par se rappel massif. (Photo d'illustration)

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a estimé mardi qu'une enquête était nécessaire "au niveau européen" après les révélations sur des contrôles antipollution volontairement falsifiés. Ces derniers ont été menés par le constructeur automobile Volkswagen aux Etats-Unis.

Pour "rassurer" les citoyens, il paraît "nécessaire" de mener également des contrôles sur les autres constructeurs européens, a indiqué le ministre au micro de la radio française Europe 1.

Les autorités américaines ont révélé vendredi que 482'000 véhicules de marque Volkswagen et Audi avaient été équipés d'un logiciel capable de détecter automatiquement les tests de mesure antipollution pour en fausser les résultats. Construites entre 2009 et 2015, les voitures concernées ont été vendues aux Etats-Unis.

Tests en Allemagne

Interrogé sur la nécessité de mener une enquête pour tromperie en Europe ou en France après ces divulgations, Michel Sapin a déclaré: "Nous sommes sur un marché européen, avec des règles européennes. Elles doivent être respectées".

"Ne serait-ce que pour rassurer les uns et les autres, il me paraît nécessaire de le faire aussi pour les constructeurs français", a-t-il ajouté. M. Sapin a précisé n'avoir aucune "raison particulière de penser que les constructeurs français se seraient conduits comme Volkswagen".

Il est important d'agir "dans ce domaine-là qui est très important puisque c'est la pollution de l'air", a-t-il noté. "On n'est pas là sur des petits sujets, ce n'est pas une histoire de vitesse ou de qualité du cuir, on est vraiment sur ce qu'on fait pour éviter que les gens soient empoisonnés par la pollution", a souligné le ministre.

Les autorités américaines ont déjà ouvert une enquête pénale contre le constructeur. L'information a été divulguée par différents médias. Le gouvernement allemand a de son côté ordonné la conduite immédiate de "tests approfondis sur les modèles diesel" de la marque.

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias