Réservé aux abonnés

Vive émotion à l'ouverture du procès des attentats du marathon

05 mars 2015, 00:01

_

Faisant revivre les émotions de quatre jours de cauchemar, le procès du seul accusé des attentats du marathon de Boston, en 2013, qui risque la peine de mort, s'est ouvert, hier, au Tribunal fédéral de la ville, devant une salle comble. Djokhar Tsarnaev, jeune musulman de 21 ans d'origine tchétchène, plaide non coupable des 30 chefs d'accusation retenus contre lui pour ces attentats, les plus graves depuis le 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Ils avaient fait trois morts et 264 blessés quand deux bombes artisanales avaient explosé près de la ligne d'arrivée du célèbre marathon, ...