Réservé aux abonnés

Violente répression au Tibet

Le gouverneur du Tibet parle de «clique du dalaï-lama» qui aurait provoqué l'armée.

18 mars 2008, 05:03

La Chine s'est défendue hier d'avoir réprimé dans le sang les émeutes au Tibet. Selon le Parlement tibétain en exil, plusieurs centaines de personnes auraient perdu la vie. A cinq mois des JO de Pékin, la pression ne cesse d'augmenter sur l'Empire du Milieu.

Lors d'une conférence de presse organisée hier, le président de la région autonome du Tibet a rejeté l'entière responsabilité des violences sur des «émeutiers tibétains» en affirmant qu'ils ont tué 13 personnes &agrav...