Violences entre détenus dans une prison, 40 morts

Au moins 40 prisonniers ont été tués dimanche au cours de violences entre détenus dans une prison de la région de Monterrey, dans le nord du Mexique, a déclaré le directeur de cette prison. Selon le porte-parole du département de la Sécurité de l'Etat de Nuevo Leon, les autorités ont repris le contrôle de la situation.

19 févr. 2012, 22:13
00421731

«Il y a 40 morts confirmés», a déclaré Gilberto Cesena, directeur  de la prison d'Apodaca, située à 30 kilomètres du centre de  Monterrey. Il s'adressait devant l'établissement pénitentiaire aux  journalistes et à des proches de détenus venus demander des  informations.

Les détenus décédés étaient «tous du dortoir Delta», l'un des  dortoirs de la prison, a précisé M. Cesena.

Auparavant, un bilan de 38 morts avait été donné par Jorge  Domene,porte-parole du département de la Sécurité de l'Etat de Nuevo  Leon, dans lequel se trouve Monterrey.

Groupes rivaux

Selon M. Domene, les autorités ont repris le contrôle de la  situation et enquêtent dans la prison pour établir le déroulement  précis des faits. Mais tout indique qu'il s'est agi d'un  affrontement entre groupes rivaux de détenus dans la prison  d'Apodaca.

Dans des déclarations antérieures à la télévision locale, M.  Domene a précisé que les violences avaient commencé dimanche matin  entre les détenus de deux sections de la prison d'Apodaca. Quelque  300 détenus, sur les 3.000 de la prison, se trouvaient dans les deux  sections concernées.

Lorsque la nouvelle des violences a été connue, des parents et  proches de détenus ont afflué aux abords de l'établissement pour  demander des informations sur leur sort.

C'est la deuxième fois en quelques mois que se produit un tel  événement dans la région de Monterrey. Le 13 octobre 2011, sept  détenus avaient été tués et douze blessés au cours d'une rixe entre  bandes rivales dans la prison de Cadereyta.

Cartels de la drogue

La région de Monterrey, troisième ville du Mexique avec quatre  millions d'habitants, est le théâtre de rivalités sanglantes entre  deux cartels de la drogue, celui des Zetas et celui du Golfe.

Les violences meurtrières ne sont pas rares dans les prisons  mexicaines. Début janvier, 31 détenus ont été tués et treize blessés  dans une rixe dans la prison d'Altamira, dans l'Etat de Tamaulipas,  dans le nord du Mexique.

Mardi dernier, un incendie dans un pénitencier au Honduras a fait  359 morts parmi les détenus, selon un bilan révisé.