Vingt soldats tués dans deux attentats à la voiture piégée en Syrie

Au moins vingt soldats aurient été tués samedi dans l'explosion de deux voitures piégées dans l'enceinte d'un club d'officiers dans la ville de Deraa, dans le sud de la Syrie, a rapporté une ONG syrienne.

10 nov. 2012, 13:10
143945753.hr

"Les deux voitures piégées ont explosé à quelques minutes d'intervalle dans le jardin se trouvant derrière le club", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'agence officielle Sana a confirmé l'explosion de deux voitures à Deraa, faisant état de victimes et d'importants dégâts matériels.

Des tentes pour les soldats se trouvent dans le jardin arrière du club, a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Un troisième attentat a eu lieu dans le stade de la ville où un centre militaire a été installé, sans faire de victimes, selon l'OSDH.
 
Dans la province de Damas, les combats entre forces du régime et rebelles se poursuivaient, selon l'OSDH qui fait état de l'arrivée de renforts militaires aux abords de la ville de Daraya, dont les vergers ont été le théâtre de violents affrontements ces derniers jours. Un officier dissident a été tué dans ces combats.
 
Dans le gouvernorat de Qouneitra au sud-ouest du pays, les forces du régime ont bombardé des villages de la partie démilitarisée du Golan, indique l'OSDH précisant que des combattants rebelles ont mené une attaque dans la nuit de vendredi à samedi contre un centre de la Sécurité dans le village al-Hourria.
 
Les violences ont tué vendredi 151 personnes - 67 civils, 31 rebelles et 53 membres des forces du régime -, selon l'OSDH.