Venezuela: L'opposition insiste sur le respect de la Constitution

Le leader de la principale coalition de l'opposition au Venezuela, a de nouveau exigé vendredi que la Constitution soit respectée en cas d'impossibilité pour le président Hugo Chavez de prêter serment le 10 janvier. Le chef de l'Etat est hospitalisé depuis plus de trois semaines après une quatrième opération du cancer à Cuba

04 janv. 2013, 21:30
Le président vénézuélien Hugo Chavez est hospitalisé à la Havane depuis plus de trois semaines.

Dans un entretien avec le journal internet vénézuélien Noticias24, Ramon Guillermo Aveledo a précisé que son groupe réagirait avec une «fermeté sereine» si le gouvernement venait à tenter de prolonger artificiellement le mandat du président.

La Constitution «n'est pas de la pâte à modeler», elle est «faite pour apporter une sécurité» à la démocratie, a prévenu le secrétaire exécutif de la Table de l'unité démocratique (MUD). Il a également appelé le gouvernement à se prononcer sur ses intentions en cas d'absence du président.

«Cela serait beaucoup plus commode s'ils étaient disposés à assumer la vérité pour la partager avec tout le pays afin de lui permettre de travailler en fonction de ce qui est prévu», a-t-il exhorté.

En outre, il a accusé le gouvernement de ne pas «admettre l'absence du président», alors qu'il est «évident que le président n'exerce pas ses fonctions».

La question de la présence de M. Chavez devant l'Assemblée nationale dans six jours demeure incertaine. Le vice-président Nicolas Maduro et le président de l'Assemblée nationale Diosdado Cabello ont évoqué un éventuel report de la cérémonie d'investiture, mais ils sont restés évasifs sur la question ces derniers jours.

Depuis le départ du président vers La Havane il y a plus de trois semaines, Hugo Chavez n'a fait aucune apparition publique. Les autorités n'ont pas publié de véritable communiqué médical, informant au compte-gouttes dans de brefs communiqués ou via les réseaux sociaux.

Jeudi, une note gouvernementale a rapporté qu'il souffrait de «complications» après une «grave infection pulmonaire» survenue lors de son opération du 11 décembre. Auparavant, Caracas n'avait fait mention que d'une «infection respiratoire».