Vatican: les cardinaux s'opposent au projet de McDonald's près de la Place Saint-Pierre

Plusieurs cardinaux s'opposent fermement au projet de McDonald's près de la Place Saint-Pierre à Rome. Ouvrir un tel établissement à côté de la basilique serait même irrespectueux.
15 oct. 2016, 19:41
Ouvrir un tel établissement à côté de la basilique à Rome serait pervers.

Plusieurs cardinaux ont fait part de leur opposition à un projet de McDonald's près de la Place Saint-Pierre à Rome. Ils dénoncent notamment un choix "pervers" et "irrespectueux".

"C'est une décision perverse et controversée à tout le moins", souligne ainsi le cardinal Elio Sgreccia dans un entretien samedi au quotidien italien La Repubblica. Ouvrir un tel établissement à droite de la basilique du Vatican "est irrespectueux" à l'égard de l'une des places architecturales les plus emblématiques donnant sur les colonnades de Saint-Pierre, a ajouté le prélat. 

 

Ce cardinal ne vit pas lui-même dans le bâtiment où serait installé le futur restaurant mais il s'exprime au nom de sept prélats qui y résident.

La location des lieux est gérée par la société ASPA chargée de la gestion des biens immobiliers du Vatican. "Je ne vois pas où est le scandale", indique a contrario le cardinal Domenico Calcagno, patron de ASPA, tout en précisant qu'il n'y a aucune raison de revenir en arrière sur un accord conclu en toute légalité.

Rentrée d'argent conséquente 

Selon La Repubblica, un cardinal en colère a écrit au pape François pour lui demander d'intervenir contre un choix commercial qui devrait rapporter au Vatican 30'000 euros par mois.

Responsable d'une association de défense du quartier historique entourant le Vatican, Moreno Prosperi déplore que ce dernier perde son image. En raison de la prolifération de stands de souvenirs illégaux et de supérettes, "l'identité de cette zone disparaît", se désole-t-il. 

D'autres membres de cette association qualifient de folie un projet qui va entraîner des regroupements de gens dans un endroit à haut risque pour la sécurité antiterroriste. "Cet espace serait bien plus utile pour accueillir des nécessiteux, en accord avec la volonté du pape d'une Eglise au service des pauvres", fait valoir le cardinal Sgreccia.