Vaste trafic de marijuana démantelé en Europe

Un réseau de culture et de trafic de marijuana entre l'Espagne et les Pays-Bas a été démantelé, a affirmé samedi le ministère espagnol de l'Intérieur. Vingt-et-une personnes ont été arrêtées et plus de 13'000 plants de marijuana saisis, la plus grande prise de ce type en Espagne.

04 mai 2013, 21:14
Du personnel spécialisé dans la récolte de substances stupéfiantes venait spécialement des Pays-Bas selon le ministère.

Des biens d'une valeur de plus de 4,4 millions d'euros (5,4  millions de francs) et 23 immeubles, dont 18 situés aux Pays-Bas, soupçonnés de provenir des gains de ce trafic, ont été gelés de façon préventive sur un ordre judiciaire européen, selon un communiqué. 

Quatorze voitures de luxe et six motos, d'une valeur de 1,1 million d'euros, 15 kilos de pollen de haschisch afghan et un kilo d'ecstasy prêt à être livré ont également été saisis lors de 22  perquisitions auxquelles ont participé plus d'une centaine de  policiers. 

Au total, 21 personnes ont été arrêtées, dont une majorité de nationalité néerlandaise, et 15 plantations contenant plus de 13'000 plants de marijuana ont été découvertes dans des villas et propriétés de plusieurs localités de la province de Malaga (sud-est). 

Cette prise «est considérée comme la meilleure en date réalisée par les forces de sécurité, avec la particularité d'une organisation criminelle qui menait de façon continue et massive une production de drogue à fort rendement économique», selon le  ministère. 

Réseau parfaitement hiérarchisé 

Le réseau «était parfaitement hiérarchisé et disposait de personnel parfaitement qualifié» pour le montage de serres abritant la marijuana dans la province de Malaga. Certains membres domiciliés aux Pays-Bas étaient chargés de transporter dans des poids lourds des serres et tout le matériel nécessaire à leur installation, a expliqué le ministère. 

De même, «le personnel spécialisé dans la récolte de substances stupéfiantes venait des Pays-Bas». 

Les installations qui abritaient les plantations «étaient de grande qualité et d'un haut degré de sophistication, qui permettaient une production rapide de drogue qui était envoyée et distribuée aux Pays-Bas». En retour, le réseau importait des Pays-Bas de l'ecstasy pour la distribuer sur la Costa del Sol.