Union européenne: Berlin opposé à l’exclusion de la Suisse des projets de recherche

Plusieurs états de l’Union européenne rejettent un projet visant à empêcher certains pays de participer à des programmes de recherche sur les technologies quantiques et spatiales. La Suisse est concernée par ce rejet.

30 mars 2021, 20:40
Selon plusieurs sources, la Commission voudrait empêcher notamment la Suisse de participer à des projets de recherche spatiale (illustration).

L’Allemagne et plusieurs autres États de l’UE rejettent un projet de Bruxelles d’empêcher des pays tiers comme le Royaume-Uni, Israël et la Suisse de participer à des programmes européens de recherche sur les technologies quantiques et spatiales, ont indiqué mardi des diplomates.

La Commission européenne est en train d’établir une feuille de route pour les projets de recherche européens des prochaines années.

 

A lire aussi : Recherche scientifique: pourquoi la Suisse pourrait être exclue d’une partie d’Horizon

 

Des diplomates craignent sa volonté de restreindre trop durement les partenariats avec des pays tiers, estimant qu’elle pourrait nuire à l’avancée de ces programmes au nom du renforcement de l’autonomie stratégique de l’UE.

La Commission redoute de son côté que des savoirs tombent entre les mains des États-Unis ou de la Chine par l’intermédiaire d’entreprises participantes, a indiqué un diplomate. Selon plusieurs sources, la Commission voudrait par exemple empêcher la Suisse de participer à des projets de recherche spatiale.

Une balle dans le pied?

Mais la semaine dernière l’Allemagne s’y est fermement opposée, appelant à la «pleine participation» du Royaume-Uni, de la Suisse et d’Israël à des projets de recherche à plusieurs milliards d’euros sur les technologies quantiques et spatiales.

Selon des diplomates, plusieurs États membres ont exprimé leur opposition lors d’une réunion la semaine dernière et la proposition sera de nouveau examinée en avril. Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à des partenariats anciens.