Une chaîne humaine organisée autour d'une synagogue à Oslo

Une chaîne humaine composée de plus d'un millier de personne a été mise en place ce samedi à Oslo autour d'une synagogue. Cette manifestation organisée par de jeunes musulmans norvégiens cherchait à démontrer la solidarité avec les juifs visés à Copenhague.

21 févr. 2015, 22:31
Bullet holes are seen in the window of the cultural center one of the locations of the weekend shootings in Copenhagen, Denmark, Tuesday, Feb. 17, 2015.   A Danish gunman who attacked a free-speech seminar and a synagogue was released about two weeks ago from a jail where he may have been radicalized while serving time for a vicious stabbing. As Denmark mourned the two victims, these and other troubling details emerged Monday about Omar Abdel Hamid El-Hussein's path to the country's worst terror spree in three decades.(AP Photo/Michael Probst)

La foule a applaudi lorsqu'un groupe de jeunes musulmans, dont de nombreuses jeunes filles portant des foulards, ont formé une chaîne humaine symbolique devant la synagogue. Selon un responsable de la police, Steiner Hausvik, environ 1300 personnes ont participé à la chaîne humaine.

"Cela montre qu'il y a beaucoup plus d'artisans de la paix que va-t-en-guerre", s'est félicité l'un des organisateurs, Atif Jamil, 26 ans. "Il y a encore de l'espoir pour les sentiments humains, la paix et l'amour au-delà des différences religieuses", a-t-il dit avant la traditionnelle cérémonie du shabbat qui s'est déroulée en plein air.

De nombreux manifestants ont joint leur voix aux chants hébreux. Le chef de la communauté juive de Norvège Ervin Kohn a souligné que c'était la première cérémonie du shabbat à se dérouler en présence d'une assistance aussi nombreuse.

"Signal fort"

Le fait que "des musulmans manifestent ainsi contre l'antisémitisme est unique et cela nous remplit d'espoir", a-t-il ajouté en notant : "Vous nous avez envoyé un signal très fort nous disant que nous ne sommes pas seuls".

Ce projet de chaîne humaine rassemblant juifs et musulmans norvégiens émanait d'un groupe de jeunes musulmans voulant dénoncer l'attaque qui a tué dimanche dernier un Juif danois qui montait la garde devant la grande synagogue de Copenhague.

"Nous voulons manifester notre soutien aux Juifs après ce qui est arrivé à Copenhague", a déclaré Hibaq Farah, un étudiant d'origine somalienne.

"C'est la meilleure réponse que nous pouvons donner à la polarisation des débats à laquelle nous avons assisté après les attaques en France et au Danemark", a expliqué Youssef Bartho Assidiq, un responsable d'un mouvement de jeunes musulmans.