Une centaine de morts au Soudan après des pluies torrentielles

Quelque 100 personnes sont mortes dans l'ensemble du Soudan depuis le début de pluies torrentielles, il y a deux semaines, ayant entraîné des inondations. Beaucoup d'habitants ont fui leur habitation.

14 août 2016, 22:06
Face aux pénuries, des villageois erraient en quête d'eau potable.

Une centaine de personnes ont été tuées au Soudan dans des inondations provoquées par des pluies torrentielles. Celles-ci ont également détruit des milliers d'habitations, ont indiqué dimanche des responsables.

Depuis le début de cette vague d'intempéries, il y a deux semaines, quelque 100 personnes sont mortes dans l'ensemble du pays, dont 25 à Kassala (est), a annoncé dimanche le Croissant-Rouge soudanais. Huit mille maisons ont également été détruites.

Dans l'Etat du Kassala, à la frontière avec l'Erythrée, des milliers de personnes ont fui leurs maisons après une crue de la rivière Gash, qui a inondé des villages entiers.

Beaucoup d'habitants ont trouvé refuge dans des huttes de fortune construites au sommet des collines, les inondations ayant coupé la route principale reliant l'est du Soudan à sa capitale Khartoum.

Face aux pénuries, les villageois erraient dans les rues, de l'eau jusqu'aux hanches, en quête de nourriture, d'eau potable et de médicaments, a constaté un photographe près de Kassala, capitale de l'Etat éponyme. Nombre d'entre eux, en majorité des enfants, étaient contraints de boire de l'eau de pluie dans des flaques boueuses.

L'eau continue de monter

Des centaines de personnes et véhicules étaient bloqués des deux côtés de la route qui a été coupée, a indiqué un responsable du gouvernement local. Selon les autorités, le niveau des eaux continuait d'augmenter dans l'Etat soudanais du Nil Bleu plus au sud et frontalier de l'Ethiopie.

Des organismes d'aide de l'ONU avaient mis en garde contre des risques d'inondation au Soudan entre juillet et novembre. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), les Etats les plus touchés sont le Kassala, le Sannar, le Kordofan du Sud, le Kordofan de l'Ouest et le Darfour du Nord.

L'OCHA a indiqué mercredi que les inondations avaient touché plus de 122'000 personnes et détruit plus de 13'000 habitations depuis début juin dans plusieurs régions du Soudan.

En août 2013, des inondations avaient fait 50 morts, la plupart à Khartoum. Des centaines de milliers de personnes avaient été affectées par ces inondations, les plus graves dans la capitale soudanaise en 25 ans, selon l'ONU.