Réservé aux abonnés

Un vote pour consacrer la dérive du pouvoir

Le président pourrait rester en fonction jusqu’en 2034.

18 mai 2018, 00:01
Burundians queue to cast their votes in the constitutional referendum in Buye, north of Ngozi, in northern Burundi Thursday, May 17, 2018. The country is voting in a referendum proposing constitutional changes that could extend President Pierre Nkurunziza's rule until 2034. (AP Photo/Berthier Mugiraneza) Burundi Referendum

Les Burundais ont voté en nombre, hier, lors d’un référendum encadré de près par le régime, sur une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président Pierre Nkurunziza. Cela lui permettrait de rester en fonctions jusqu’en 2034. Près de 4,8 millions d’électeurs étaient appelés à s’exprimer sur cette réforme, qui consacre définitivement la dérive autocratique du pouvoir observée ces trois dernières années. Si elle est adoptée, la constitution autorisera Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, à briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020. Le résulta...