Réservé aux abonnés

Un retournement spectaculaire en Catalogne

Lundi, on saura si dix dirigeants indépendantistes seront libérés. Plusieurs ont renoncé à l’indépendance unilatérale.

01 déc. 2017, 23:33
/ Màj. le 02 déc. 2017 à 00:01
Catalonia regional President Carles Puigdemont, next to vice-president Oriol Junqueras, left, signs the decree officially calling for the vote on a binding independence referendum, following a plenary session at the Parliament of Catalonia in Barcelona, Spain, Wednesday, Sept. 6, 2017. Catalan pro-independence lawmakers passed a bill that paves the way for a controversial vote on the northeastern region's independence from Spain, despite fierce resistance from the political opposition and central authorities. (AP Photo/Manu Fernandez) Spain Catalonia

Alors que la décision était attendue hier, en Catalogne, il faudra patienter jusqu’à lundi pour savoir si les dix dirigeants ou figures indépendantistes actuellement en prison seront remis en liberté. Ce qui leur permettrait, le cas échéant, de participer de vive voix aux élections régionales du 21 décembre.

Le verdict de la Cour suprême sera donc à haute teneur politique, juste avant le début de la campagne officielle, fixé à mardi. Mais d’ores et déjà, la question s’impose: qui eût imaginé assister à un tel retournement de la part des leaders séparatistes, deux mois exactement après le référ...