Un prince saoudien veut une tour de 1600 mètres de haut

New York, Moscou, Shangai ou les autres grandes villes du monde pourraient accueillir la plus grande tour du monde, d'une hauteur de 1600 mètres. Un prince saoudien porte le projet.

18 juin 2013, 16:09
Le prince Walid ben Talal est déjà en contact avec la plus importante société immobilière de Dubai.

Le prince saoudien Al Walid ben Talal a déclaré vouloir construire le plus haut gratte-ciel du monde. Il dit étudier un possible emplacement dans l'une des plus grandes villes de la planète, telles Shanghai, Moscou, Londres ou New York.

Le milliardaire, à la tête du fonds d'investissement Kingdom Holding, a invité Mohammed Allabar, président de la plus importante société immobilière de Dubaï, Emaar Properties , à collaborer avec lui sur ce projet. "Actuellement nous discutons et évaluons la possibilité de construire une tour haute d'un mile (1600 mètres)", a déclaré le prince Al Walid ben Talal.

"J'invite les principales villes du monde comme Shanghai, Moscou, New York, Londres et les villes du Moyen-Orient à faire leurs offres", a déclaré Al Walid ben Talal. Les villes intéressées devront garantir des conditions de financement attractives, des allégements d'impôt et autre soutien public, précise-t-il.

Le prince saoudien n'a pas donné de détails sur le financement de ce projet, dont le coût n'a pas encore été fixé, ni sur un calendrier prévisionnel. Si cette tour venait à sortir de terre, elle deviendrait le plus haut bâtiment du monde, dépassant la Burj Khalifa de Dubaï, qui s'élève à 828 mètres de haut, et la Tour du royaume, actuellement en cours de construction à Jeddah, en Arabie Saoudite, qui devrait atteindre un kilomètre de haut.