Réservé aux abonnés

Un pas vers une désescalade en Ukraine

Une déclaration commune prône l'arrêt des violences dans la région du Donbass.
18 avr. 2014, 00:01
data_art_2281471.jpg

La dernière fois, la partie russe avait carrément refusé de s'asseoir à la même table que le ministre ukrainien des Affaires étrangères, qui avait dû attendre dans l'antichambre de l'ambassade américaine à Paris, avant de reprendre un vol pour Kiev. Cette fois, le Russe Sergueï Lavrov, l'Américain John Kerry, l'Européenne Catherine Ashton et l'Ukrainien Andrii Decht chitsa ont longuement parlé dans un grand hôtel de Genève, la ville qui abrita, dans les années 1950, de nombreuses réunions internationales de la guerre froide.

Après un long bras de fer diplomatique, les quatre parties ont lancé...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois