Réservé aux abonnés

Un nouveau camp ouvre ses portes

Un nouveau camp a vu le jour à Lesbos, après la destruction de Moria.

14 sept. 2020, 00:01
A woman washes a girl as migrants gather near Mytilene town, on the northeastern island of Lesbos, Greece, Saturday, Sept. 12, 2020. Greek authorities have been scrambling to find a way to house more than 12,000 people left in need of emergency shelter on the island after the fires deliberately set on Tuesday and Wednesday night gutted the Moria refugee camp. (AP Photo/Petros Giannakouris) ArcInfo

Environ 500 demandeurs d’asile ont été installés dans un nouveau camp sur l’île grecque de Lesbos, qui doit accueillir des milliers de sans-abri après la destruction du grand centre de Moria. Mais de nombreux migrants manifestent et souhaitent quitter l’île.

«Dans cinq jours l’opération sera achevée. Tout le monde sera installé dans le nouveau camp», a assuré le ministre des Migrations, Notis Mitarachi, en visite à Lesbos. Situé à trois kilomètres du port de Mytilène, chef-lieu de l’île, ce camp «sera fermé pendant la nuit pour des raisons de sécurité», selon un communiqué ministériel. Notis Mi...