Un "mur de glace" poussé par le vent détruit un village au Canada

Poussé depuis un lac par de forts vents, un "mur de glace" a détruit ou endommagé plusieurs dizaines de maisons dans un village du Manitoba

14 mai 2013, 07:44
glace

Treize maisons ont été détruites et 27 autres fortement endommagées vendredi à Ochre River, à 300 km au nord-ouest de Winnipeg, la capitale de la province, par un ''mur de glace'' poussé par les vents. Les rafales de vent atteignaient par moments 90 kmh, mais personne n'a été blessé, selon la chaîne publique CBC.

 
A certains endroits, la hauteur du mur de glace avait atteint neuf mètres. Alors que les résidents commençaient à évaluer les dommages et à nettoyer les abords des habitations, le vent a à nouveau forci lundi et fait monter l'inquiétude.
 
"Cela souffle à 40 km/h et on peut avoir des problèmes", a dit Clayton Watts, vice-président du conseil municipal du village.
 
En fait, le vent venant du sud dans la matinée de lundi pouvait repousser la glace vers le lac, mais il a changé de direction plus tard dans la journée, risquant de reproduire la situation de vendredi, avec des masses de glace avançant vers le village.
 
Un expert de l'Université du Manitoba cité par la CBC, Jay Doering, a souligné que la glace avait avancé à une vitesse considérable, comparant son mouvement à celui d'un train rencontrant un obstacle. Certains témoins ont également évoqué l'image d'un train rencontrant un mur pour décrire la violence du choc.
 
Les autorités provinciales ont promis d'aider financièrement les "naufragés des glaces". Toutefois, certains assureurs refuseraient de les dédommager, invoquant un "acte de Dieu", expression utilisée au Canada pour décrire des catastrophes naturelles ou des cas de force majeure qui ne sont pas couverts par les polices ordinaires.