Un Marocain condamné à mort pour viol et meurtre

Un homme de 30 ans a été condamné à mort par un tribunal d'Agadir, a annoncé l'agence marocaine MAP. Il a été reconnu coupable du viol et du meurtre d'une fillette âgée de 2 ans et huit mois. Les faits s'étaient déroulés en mai dernier.
25 oct. 2013, 21:41
Au Maroc, la peine capitale est pour appliquée. Pour combien de temps encore?

L'accusé, lui-même père d'une petite fille, a aussi été condamné à verser une indemnité de 200'000 dirhams (près de 21'000 francs) à la partie civile. Le jugement a été rendu jeudi soir, selon la même source. Le corps de la victime, née en 2010, avait été retrouvé dans une maison à Taroudant, près d'Agadir.

Des peines de mort continuent d'être prononcées au Maroc, où un moratoire sur leur application est toutefois appliqué de facto depuis 1993. L'an passé, dix accusés ont été condamnés à la peine capitale, d'après le journal L'Economiste.

L'abrogation de la peine de mort fait l'objet de débats récurrents au Maroc, pays perçu comme l'un des Etats susceptibles de franchir le pas au sein de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Dans le tumulte du Printemps arabe, le roi Mohammed VI a fait adopter par référendum, en 2011, une révision constitutionnelle qui consacre notamment le droit à la vie. Elle ne prévoit pas explicitement l'abolition de la peine capitale.