Un homme tire sur des fêtards bruyants: deux morts, deux blessés

Un homme excédé par le bruit a tiré sur les occupants d'un appartement voisin dans la nuit de vendredi à samedi. Deux des quatre blessés sont morts à l'hôpital ces dernières heures.
06 août 2015, 15:15
L'homme a été interpellé par la police.

Une fête d'anniversaire a tourné au drame dans une résidence de Sète, au sud de la France: un voisin excédé par le bruit a tiré dans la nuit de vendredi à samedi sur six personnes en blessant quatre, dont deux sont décédées à l'hôpital.

Une première personne, un homme âgé de 42 ans, est morte samedi des suites de ses blessures. Un autre homme, 36 ans, le locataire de l'appartement où se déroulait la fête d'anniversaire, est décédé dans la soirée, a indiqué le procureur de Montpellier, cité par le site internet du journal "Le Monde".
 
L'auteur des coups de feu, un homme de 49 ans, a fait irruption à 02h00 samedi dans l'appartement de ses voisins du dessous et a ouvert le feu.
 
Trois hommes de 44 ans, 36 ans et 42 ans qui participaient à cette fête d'anniversaire ont été grièvement blessés, les deux derniers devant perdre la vie. Ils ont reçu respectivement cinq balles, trois balles et deux balles dans le corps. C'est l'un des blessés, celui atteint de deux balles qui a réussi à appeler les secours avant de s'écrouler.
 
Les deux autres victimes des coups de feu sont toujours à l'hôpital. L'une d'elle, une femme, était samedi en début de soirée toujours entre la vie et la mort. Le tireur a été arrêté sans opposer de résistance, dans son appartement où il s'était réfugié.
 
Décrit par ses voisins comme vivant seul, taciturne et fuyant, il était toujours en garde à vue samedi soir. Une information judiciaire devait être ouverte dimanche pour assassinats et tentatives d'assassinats.
 
L'une des victimes a été retrouvée grièvement blessée dans l'appartement, les autres, pourchassées par le tireur alors qu'elles avaient réussi à quitter l'appartement, ont été atteintes par les balles dans le couloir ou dans la rue. Un couple, qui a réussi à se cacher, ainsi que l'enfant, sont sortis indemnes de la fusillade.
 

Témoignages de voisins des victimes (samedi 1er décembre):