Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un dialogue de sourds

L'impasse politique accentue le drame humanitaire.

07 janv. 2008, 05:01

Une émissaire américaine a poursuivi hier à Nairobi ses consultations pour trouver une sortie de crise au Kenya, née de la contestation sanglante des élections. L'opposition a de nouveau rejeté l'idée d'un gouvernement d'union nationale.

La secrétaire d'Etat adjointe aux Affaires africaines, Jendayi Frazer, qui doit rester dans la capitale kényane jusqu'à ce soir, devait rencontrer des responsables des deux camps après s'être entretenue samedi avec le président Mwai Kibaki et l'opposant Raila Odinga.

Proposition rejetée

L'archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu effectue également des navettes entre les deux états-majors. Le pouvoir kényan a de son côté dépêché des émissaires dans plusieurs pays africains, dont le Ghana de John Kufuor, pour défendre ses vues. Alors que le pays est confronté à une crise humanitaire après une semaine de violences politico-ethniques ayant fait au moins 361 morts et entraîné le déplacement de 250 000 personnes depuis la proclamation le 30 décembre de...
Votre publicité ici avec IMPACT_medias