Réservé aux abonnés

«Nous restons à la merci d’un accident nucléaire», estime le spécialiste Marc Finaud

Alors que les diplomates examinent le traité de non-prolifération des armes nucléaires sur fond de guerre en Ukraine, le chercheur juge que la menace n’a jamais été aussi élevée qu’aujourd’hui.

11 août 2022, 18:00
Un soldat monte la garde devant la centrale nucléaire de Zaporijjia. Ces derniers jours, Ukrainiens et Russes se sont rejeté la responsabilité de bombardements dans la zone.