L’armée ukrainienne a mis en danger les civils, selon Amnesty

L’ONG a enquêté sur les frappes russes dans les régions de Kharkiv, du Donbass et de Mykolaïv. Elle conclut que les forces ukrainiennes ont installé des bases dans des zones résidentielles.

04 août 2022, 13:20
La secrétaire générale d'Amnesty, Agnès Callamard, déclare que la position de défense de l'armée ukrainienne ne la dispense pas de respecter le droit humanitaire international.