Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Guerre en Ukraine: les réfugiés non ukrainiens ne bénéficient pas du statut de protection en Suisse

Les ressortissants d’Etats tiers qui fuient l’Ukraine doivent suivre la procédure d’asile habituelle. Certains dénoncent un traitement arbitraire.

12 mai 2022, 00:01 / Màj. le 12 mai 2022 à 07:10
Dans les centres d’accueil (ici à Givisiez dans le canton de Fribourg), les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine ne sont pas tous d’origine ukrainienne.

Les ressortissants d’Etats tiers qui ont fui la guerre en Ukraine n’ont pour la plupart pas les mêmes droits que ceux qui ont un passeport ukrainien. Parmi eux, beaucoup sont originaires d’Afrique et du Moyen-Orient. Certains y travaillaient, beaucoup y étudiaient et cherchent aujourd’hui à terminer leurs études en Europe. Problème: sans passeport ukrainien, s’ils sont originaires d’Etats considérés comme sûrs, ils n’ont pas accès au statut S et on leur propose une procédure d’asile ordinaire.

«Ces personnes subissent une double discrimination. Beaucoup d’afrodescendants ont eu de la peine à quitter l’Ukraine et il a été très compliqué pour eux d’arriver jusqu’ici sans passeport ukrainien. En Suisse, ils sont traités différemment alors qu’ils fuient la même guerre», dénonce Chancel Soko, de l’association Society Moko. Les étudiants ne souhaitent pas demander l’asile, mais terminer leurs études.

Courrier sans réponse

L’association a envoyé deux lettres au Conseil fédéral datées du 14...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias