Ukraine: un deuxième bâtiment a été investi par des pro-russes à Slaviansk

Arsen Avakov, ministre ukrainien de l'intérieur, a promis que "La riposte sera très dure parce qu'il y a une différence entre des manifestants et des terroristes". Il a fait cette déclaration après que des hommes armés aient investi un commissariat de police à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine.
12 avr. 2014, 14:28
Des militants pro-russes se sont emparés samedi du siège local des services de sécurité de l'Etat (SBU) à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, après avoir pris peu avant le contrôle d'un poste de police dans cette ville d'environ 100'000 habitants.

Des militants pro-russes se sont emparés samedi du siège local des services de sécurité de l'Etat (SBU) à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, après avoir pris peu avant le contrôle d'un poste de police dans cette ville d'environ 100'000 habitants, a rapporté samedi la police ukrainienne.

Une vingtaine d'hommes armés, les mêmes que ceux qui ont pris le commissariat de police, "se sont emparés du bâtiment de la SBU à Slaviansk", a déclaré la police régionale de Donetsk dans un communiqué.

Dans ce communiqué diffusé depuis Kiev, la police ukrainienne accuse les militants pro-Moscou d'avoir saisi dans le commissariat de police au moins 400 armes de poing et 20 fusils automatiques. "Ils donnent ces armes à ceux qui participent aux manifestations", affirme-t-elle. Un photographe de l'agence Reuters, présent dans le bâtiment, a déclaré de son côté ne pas avoir vu d'assaillants armés.

Agressifs avec la presse

Samedi en début d'après-midi, une demi-douzaine d'hommes armés, en tenue camouflage, cagoulés et armés se tenaient autour du commissariat de Slaviansk, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les assaillants, sans insignes mais portant des rubans aux couleurs russes, ont refusé de répondre aux questions des journalistes, avec lesquels ils se sont montrés agressifs.

Aucune présence policière n'était visible sur place, et les assaillants ont érigé quelques barricades dans les rues donnant sur le bâtiment. Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, avait annoncé plus tôt sur sa page Facebook l'envoi sur place de "forces spéciales". Quelques dizaines de civils scandant "Russie ! Russie !" se tenaient devant le bâtiment.

Selon l'agence de presse russe Ria, un "leader des séparatistes du Donbass", identifié sous le nom de Sergueï Tsiplakov, a revendiqué cette action, assurant que les assaillants n'étaient "pas armés". Les hommes qui se sont emparés du commissariat seraient venus de la grande ville voisine de Donetsk, selon des sources concordantes.

Sur la route menant à Slaviansk depuis Donetsk, la capitale régionale située à une soixantaine de kilomètres, les journalistes de l'AFP ont vu un poste de contrôle surmonté de drapeaux russes, qui n'arrêtait toutefois pas tous les véhicules.