Turquie: une manifestation pour le droit des femmes violemment réprimée

À deux jours de la journée internationale du droit des femmes, des citoyennes turques ont tenté de manifester dans les rues de la capitale pour réclamer leurs droits. Les forces de police les ont violemment réprimées.

07 mars 2016, 16:00
La police a dispersé la foule de manifestantes avec des bombes lacrymogènes et des balles en caoutchouc.

Si les manifestations pour le droit des femmes seront nombreuses mardi 8 mars, il faut du courage pour oser descendre dans les rues de la capitale turque. Évoquant des mesures de sécurité, le gouverneur d'Istanbul a interdit tout rassemblement, dont ceux prévus pour la journée internationale du droit des femmes.

 

 

Dimanche, espérant réunir un maximum de participants, plusieurs centaines de citoyennes ont défié les autorités en descendant dans les rues pour réclamer leurs droits, relaie New Europe

 

 

Les forces de police ont violemment interrompu la manifestation avec des balles en caoutchouc, des bombes lacrymogènes et des arrestations. Cette vidéo publiée par Euronews montre la violence de cette répression:

 

 

"Nous n'abandonnerons jamais les rues pour la journée du droit des femmes, proclame l'une des manifestantes. Ni la police ni le gouvernement ne peuvent nous arrêter! Nous sommes ici malgré les obstacles et nous continuerons à nous battre pour notre cause."

 

 

Les conditions des femmes en Turquie ont été décriées par l'ONU en 2011. Un rapport avait alors révélé que les violences conjugales y sont 10 fois plus fréquentes que dans les pays européens.