Turquie: l'omniprésident Erdogan fait lui-même respecter l'interdiction de fumer

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a interpellé dimanche un homme qui fumait sur la terrasse couverte d'un café, alors qu'il est interdit de fumer dans les lieux publics fermés. Selon les médias turcs, le fautif a écopé d'une amende de près de 40 francs.

03 nov. 2014, 16:38
Le président a pointé du doigt un contrevenant à la loi sur le tabac.

Recep Tayyip Erdogan avait promis d'être un président actif. Il a dépassé les espoirs de ses plus fervents partisans en faisant lui-même respecter dimanche dans les rues d'Istanbul une loi interdisant de fumer dans certains lieux publics.

Rapportée lundi par les médias turcs, vidéo à l'appui, la scène s'est déroulée dans le quartier stambouliote d'Esenler.

Après un discours, le chef de l'Etat islamo-conservateur se promenait dans les rues du quartier lorsqu'il a aperçu un homme qui fumait sur la terrasse couverte d'un café, en violation flagrante d'une loi qui interdit la cigarette dans les lieux publics fermés.

L'ancien maire d'Istanbul s'est brutalement arrêté et a pointé du doigt le contrevenant. "Il y a des sanctions contre ça. Où est la police?", a-t-il lancé à la cohorte qui le suivait.

Effronté

"Je sais", lui a imprudemment répondu le maire de l'arrondissement, Tevfik Göksu. "Tu le sais mais il n'a pas le droit", a fulminé M. Erdogan, manifestement énervé. "Il se comporte délibérément de façon impolie", a-t-il ajouté, "cet effronté est assis là et continue à fumer quand bien même le président lui a dit de ne pas le faire".

Le maire de l'agglomération d'Istanbul Kadir Topbas a vainement tenté de calmer le chef de l'Etat en suggérant que le contrevenant pourrait promettre de ne pas recommencer.

Mais M. Erdogan ne s'en est pas contenté et a ordonné à la police municipale de le verbaliser sur le champ. Selon les médias turcs, le fumeur s'est vu infliger une amende de 90 livres turques (près de 40 francs).