Turquie: douze policiers tués dans une attaque contre un bus attribuée au PKK

Une attaque à l'explosif attribuée au PKK a tué douze policiers mardi dans l'est de la Turquie.
08 sept. 2015, 17:04
Un engin explosif a explosé au passage du véhicule de la police alors qu'il circulait dans la région d'Aralik.

Douze policiers ont été tués mardi lors d'une attaque à l'explosif dans l'est de la Turquie attribuée aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), selon un nouveau bilan. Une source officielle a fait état d'au moins 10 tués.

L'attaque a visé un minibus de la police dans la province d'Igdir, a rapporté l'agence progouvernementale Anatolie.

Un engin explosif a explosé au passage du véhicule de la police alors qu'il circulait dans la région d'Aralik, aux confins des frontières de la Turquie avec l'Azerbaïdjan, l'Arménie et l'Iran, ont précisé à l'AFP des sources des services de sécurité. Trois policiers ont également été blessés lors de cette embuscade, ont-elles aussi ajouté.

L'aviation turque a mené dans la nuit de lundi à mardi des frappes d'envergure contre les principales bases du PKK dans le nord de l'Irak, selon l'agence de presse gouvernementale Anatolie.

Plus de 50 chasseurs turcs ont massivement bombardé pendant six heures 20 cibles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), tuant "entre 35 et 40 terroristes", a affirmé l'agence. Les bases de Qandil, Hakurk, Zap, Metina, Gare et de Basyan ont été massivement pilonnées, rapporte-t-elle également.

Parmi les cibles visées également par les chasseurs turcs figurait "un groupe de 20 à 25 terroristes qui fuyaient la Turquie et se repliaient vers leurs bases", selon l'agence. Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a promis lundi d'éradiquer le PKK.